Sports

Le Canada surpris par le Danemark


Après avoir trébuché contre la Suisse, le Canada a connu une deuxième contre-performance consécutive, s’inclinant 3 à 2 face au Danemark au Championnat du monde de hockey, lundi en Finlande.

Les Danois ont fait d’une pierre deux coups avec ce gain, eux qui ont devancé l’unifolié au troisième rang du Groupe A. Il s’agit de la première victoire de leur histoire face au Canada dans cette compétition. 

«Ça signifie beaucoup pour nous, de dire l’attaquant Nikolaj Ehlers, dont les propos ont été repris par le site de l’IIHF après le match. Peu de gens croyaient vraiment que nous pouvions faire ça. Mais nous l’avons fait. Il y a beaucoup de conviction au sein de ce groupe, ce qui fait que ce genre de choses est possible. Nous savons de quoi nous sommes capables.»

Les surprenants Scandinaves ont entamé la rencontre du jour de la meilleure façon. Le défenseur Markus Lauridsen a ouvert la marque en milieu de premier vingt. Il a battu Chris Driedger d’un tir vif après avoir reçu une savante remise de Matthias Asperup.

Quelques minutes plus tard, Morten Jensen a ouvert la porte au Canada en écopant d’une pénalité pour avoir retardé le match. C’est toutefois son coéquipier Peter Regin, ancien membre des Sénateurs d’Ottawa, qui en a profité pour toucher la cible pendant l’avantage numérique canadien.

La troupe de Claude Julien n’a jamais été capable de rattraper son retard par la suite. Maxime Comtois avait coupé l’avance danoise de moitié en période médiane en dégainant dès la mise en jeu, mais Mathias Bau a mis la partie hors de la portée de la «Feuille d’érable» en fin de rencontre.

Les arrières des Devils du New Jersey Damon Severson et Ryan Graves ont donné un dernier souffle au Canada avec un peu plus de trois minutes à jouer. Severson s’est fait complice de son coéquipier dans une cause perdante, alors que Sebastien Dahm n’a rien laissé à ses rivaux par la suite.

«C’est important que nous réalisions que toutes les équipes vont jouer leur meilleur match contre nous, a admis Claude Julien. Nous n’étions pas préparés comme nous aurions dû en première période et nous avons eu un retard de 2 à 0, ce qui nous a forcé à jouer du hockey de rattrapage. Nous avons très bien joué en deuxième période, mais les punitions ont réduit notre rythme. En troisième période, les Danois jouaient de manière désespérée et bloquaient des tirs, se plaçaient dans des lignes de tir et voulaient gagner à tout prix. C’est important que nous ayons cette approche aussi si nous souhaitons être les champions à la conclusion du tournoi. Nous devons être plus désespérés.»

Le portier danois a réussi 29 parades dans la victoire, éclipsant son vis-à-vis Driedger, qui n’a repoussé que 21 des 24 rondelles adverses.

Le Canada complètera son calendrier préliminaire contre la France, sixième du Groupe A, mardi.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close