Sports

JO: match de rêve pour un espoir du CH


L’espoir du Canadien de Montréal Sean Farrell a obtenu une étoile à son cahier en récoltant trois buts et deux mentions d’aide, jeudi à Pékin, permettant aux États-Unis de vaincre la Chine au compte de 8 à 0 dans un match du tour préliminaire du tournoi olympique de hockey masculin.

Sans surprise, la formation hôtesse de la compétition – qui est en fait le Red Star de Kunlun, de la Ligue continentale – n’a pas fait le poids devant les représentants du pays de l’Oncle Sam. Après avoir tenu l’adversaire à un but au premier vingt, celui du fils de l’agent de joueurs Pat Brisson, Brendan, les perdants ont concédé trois filets au retour du vestiaire.  

Farrell a complété un jeu de Nick Abruzzese pour faire 4 à 0 avec moins de deux minutes à écouler à l’engagement. C’est surtout en troisième période que le patineur de 20 ans s’est distingué. Il a touché la cible tôt pour offrir aux siens leur cinquième but, avant de confirmer son tour du chapeau à l’aide d’un puissant tir lorsqu’il restait 1 min 33 s au cadran.

Matthew Beniers, Ben Meyers, Noah Cates et Brian O’Neill ont été les autres compteurs de la partie. Les Américains se frotteront au Canada, vendredi.

Départ solide des Finlandais     

Menée par le tour du chapeau de l’attaquant Sakari Manninen, la formation finlandaise a remporté son premier match du tournoi de hockey masculin des Jeux de Pékin en défaisant la Slovaquie 6 à 2, jeudi.Miro Aaltonen a réalisé un doublé pour les Scandinaves, qui menaient 3 à 1 après 20 minutes de jeu. 

Harri Pesonen a été l’autre marqueur des siens. Ayant tous déjà évolué dans la Ligue nationale, Markus Granlund, Sami Vatanen et Valtteri Filppula ont chacun inscrit une mention d’aide. 

Harri Sateri a effectué 31 arrêts.Du côté des perdants, dirigés par l’entraîneur-chef Craig Ramsay, Juraj Slafkovsky a touché la cible deux fois. Branislav Konrad a repoussé 24 rondelles.

La Suède à l’arraché     

Dans un autre match du groupe C, les Suédois ont résisté à une remontée des Lettons pour leur soutirer une courte victoire de 3 à 2.

Grâce aux deux filets de Lucas Wallmark et à celui du capitaine Anton Lander, les vainqueurs avaient pris une bonne avance. 

Cependant, Renars Krastenbergs et Nikolajs Jelisejevs ont resserré l’écart. Le gardien Lars Johansson n’a eu qu’à stopper 15 lancers pour permettre à son pays de conserver sa mince priorité. 

À l’autre bout de la patinoire, Ivars Punnenovs a affronté 26 tirs.Samedi, la Lettonie et la Finlande croiseront le fer, tandis que la Slovaquie a rendez-vous avec la Suède. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close