Sports

Indian Wells: Fernandez avance – TVA Sports


Une fois de plus, on la croyait au pied du mur et une fois de plus, Leylah Fernandez a rebondi. 

Moins d’une semaine après avoir sauvé cinq balles de match pour remporter la finale à Monterrey, la Québécoise en a effacé quatre hier, en deuxième ronde du tournoi d’Indian Wells, avant de voir l’Américaine Amanda Anisimova lui concéder la victoire sur abandon.

Une victoire de 2-6 et 7-6 (0) plutôt inespérée pour la 18e tête de série, qui jouait en soirée, sur un court numéro 2 bondé, sa première rencontre du tournoi.

Car la gauchère de 19 ans semblait en voie de rater sa rentrée dans le désert californien, où elle a atteint la ronde des 16, l’automne dernier. Face à la prometteuse 43e mondiale, la Lavalloise a peiné au service, ne plaçant que 54 % de ses premiers services en jeu et remportant seulement 55 % des points disputés sur ceux-ci.

Difficile, dans pareilles circonstances, d’espérer l’emporter. Mais c’était sans compter sur la force de caractère de Fernandez, qui l’a souvent sortie de l’embarras dans les derniers mois.

Des occasions rares 

Tirant de l’arrière en fin de deuxième manche, Leylah a d’abord effacé une balle de match sur son service, avant de combler un déficit de 40-0 sur celui de sa rivale de 20 ans.

Elle a ensuite poussé le set au bris d’égalité, au cours duquel elle a laminé Anisimova 7-0. Cette dernière est alors allée voir l’arbitre pour lui signifier qu’il n’y aurait pas de manche ultime, car elle se sentait malade.

Si elle s’est dite déçue que l’affrontement ait pris fin de façon aussi abrupte, la Québécoise y est aussi allée d’un conseil sur le terrain, après sa victoire.

«Quand elle m’a dit qu’elle était malade, j’ai tout de suite espéré qu’elle se porte mieux pour que nous ayons d’autres bons matchs dans le futur», a dit Fernandez.

«La clé [quand on fait face à une balle de match], c’est de s’amuser, a-t-elle poursuivi sous les acclamations de la foule. Ce sont des occasions rares dans une vie. Vous tirez de l’arrière, mais vous êtes encore là. Il faut chercher des solutions et cette fois-ci, j’ai su les trouver.»

Un remake de l’an passé 

Fernandez retrouvera un visage connu au tour suivant. Elle affrontera demain une autre favorite locale, l’Américaine Shelby Rogers, 49e mondiale, qui l’avait battue en trois manches à ce même stade du tournoi l’an dernier.

L’athlète de 29 ans compte deux victoires en carrière contre Leylah. Elle l’avait aussi éliminée à Lexington, il y a deux ans.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close