Sports

Igor Shesterkin a-t-il craqué? – TVA Sports


Ultra-dominant au cours de la saison et lors des deux premiers matchs éliminatoires des Rangers de New York, Igor Shesterkin a montré des premiers signes de faiblesse, samedi, qui pourraient insuffler beaucoup de confiance aux Penguins de Pittsburgh.

Le Russe de 26 ans a permis quatre buts sur 15 tirs en première période avant d’être remplacé par Alexandar Georgiev. Les Penguins de Pittsburgh l’ont finalement emporté 7 à 4 pour prendre les devants 2-1 dans cette série de premier tour. 

Mais malgré cette bien mauvaise sortie, Shesterkin conserve un taux d’efficacité de ,928 en trois parties éliminatoires. Il garde ainsi toute la confiance de son entraîneur-chef Gerard Gallant.

«Igor a été exceptionnel, a lancé l’ancien membre de l’organisation du Canadien de Montréal, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH). Vraiment, vous le regardez en ce moment, et il a joué 10 périodes au cours des quatre ou cinq derniers jours.»

«Igor a été notre joueur le plus utile toute la saison, comme tout le monde le sait, et en séries éliminatoires. J’ai décidé de lui donner un peu de repos et, espérons-le, stimuler notre équipe. Ç’a fonctionné.»

La pire période 

Ce changement de gardien a certainement eu l’effet escompté puisque les Rangers ont inscrit trois buts en deuxième période pour créer l’égalité.

Mais aux yeux de l’entraîneur-chef des «Pens» Mike Sullivan, le crédit ne revient pas tellement aux Rangers. C’est plutôt ses protégés qui n’ont pas livré la marchandise. Compte tenu des circonstances, il n’a néanmoins pas été trop dur envers ceux-ci.

«Cela a peut-être été la pire période que nous ayons jouée dans la série. Pas peut-être, ç’a été la pire, a statué le pilote. Nous nous sommes éloignés du jeu qui nous a apporté le succès. C’est juste l’élément humain du sport.»

Pendant que les Rangers s’en donnaient à cœur joie lors du deuxième vingt, Louis Domingue a tenté de traverser la tempête. S’il a finalement cédé quatre fois sur 36 tirs – 17 en deuxième –, il a malgré tout fermé la porte aux bons moments lorsque les Rangers semblaient inarrêtables.

«Vous devez donner du crédit à Louis Domingue, a d’ailleurs indiqué Gallant. Quand c’était 4 à 4, il a fait deux ou trois superbes arrêts pendant notre avantage numérique. C’est une grande partie de l’histoire de ce match.»

La quatrième rencontre de cette série aura lieu lundi à Pittsburgh.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close