Sports

Dure journée à Rome pour Auger-Aliassime et les autres Canadiens


L’ensemble des Canadiens toujours en lice au tournoi de tennis de Rome, vendredi, souhaiteront sans doute oublier les quarts de finale. Autant Félix-Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, du côté des hommes, que Bianca Andreescu, du côté des femmes, ont baissé pavillon dans leur duel respectif.

Dans le cas du Québécois, il a tenu tête du mieux qu’il a pu à Novak Djokovic, mais la commande était visiblement trop lourde, lui qui a quitté le terrain au terme d’un revers de 7-5 et 7-6 (1).

À son premier match en carrière face au Serbe, numéro un mondial, la neuvième raquette de l’ATP semblait bien à sa place, lui qui était à égalité à 5-5 après avoir échangé un bris de service avec son adversaire. «Djoko» l’a toutefois brisé de nouveau au 12e jeu, pour s’offrir la première manche.

En retard 5-2 au set suivant, «FAA» a remonté la pente, brisant entre autres son rival une fois alors qu’il servait pour le match, pour forcer la tenue d’un jeu ultime. Il n’a toutefois rien pu faire contre le tenant de 20 titres du grand chelem.

Shapovalov échappe un match serré

À force de jouer avec le feu, Shapovalov a pour sa part fini par se brûler. «Shapo», qui occupe la 16e position au classement de l’ATP, a lutté férocement, mais il a subi une défaite crève-coeur contre le Norvégien Casper Ruud, 10e joueur mondial.

Shapovalov, qui a perdu en deux manches de 7-6 (7) et 7-5, a d’abord échappé le long bris d’égalité au premier set. Un bris opportun de Ruud, alors que les deux joueurs étaient au coude-à-coude à 5-5 à la seconde manche, a ultimement mené le Canadien à sa perte. Ce fut d’ailleurs le seul bris du match alors que le Norvégien a eu… 15 occasions.

Andreescu sans réponse

Andreescu s’est quant à elle retrouvée sans réponse devant la première joueuse mondiale, Iga Swiatek, après avoir pourtant échappé une première manche chaudement disputée. La Canadienne a finalement baissé pavillon 7-6 (2) et 6-0 en quart de finale du tournoi de Rome, vendredi.

La Polonaise a mis 1 h 44 min pour triompher et passer dans le carré d’as où elle se mesurera à la troisième tête de série de la compétition, la Biélorusse Aryna Sabalenka. Swiatek a capitalisé sur ses trois chances de briser au deuxième set, pendant lequel l’Ontarienne a remporté seulement deux des 11 points disputés sur son premier service. Andreescu avait quand même bien fait auparavant à Rome, défaisant dans l’ordre la Britannique Emma Raducanu (abandon au deuxième set), l’Espagnole Nuria Parrizas Diaz et la Croate Petra Martic.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close