Sports

Des statistiques glaciales pour le Canadien


Preuve de sa médiocrité en 2021-2022, le Canadien de Montréal compte six joueurs dans le groupe des 20 patineurs affichant les pires différentiels de la Ligue nationale de hockey (LNH), ce qui est plus que toute autre équipe.

Le défenseur Ben Chiarot est d’ailleurs le deuxième parmi les cancres du circuit Bettman en la matière. Grâce à une fiche de -26, ex aequo avec Oliver Bjorkstrand, des Blue Jackets de Columbus, il peut encore «surpasser» l’arrière des Coyotes de l’Arizona Jakob Chychrun (-29). Ce triste top 5 est complété par Nick Leddy (-25), des Red Wings de Detroit, et Keith Yandle (-24), des Flyers de Philadelphie.   

Les autres porte-couleurs du Bleu-Blanc-Rouge figurant au sein du peloton des 20 hockeyeurs aux pires dossiers des plus et moins sont Nick Suzuki (-20), Josh Anderson (-19), Mike Hoffman (-18), David Savard (-17) et Christian Dvorak (-17). Ils occupent dans l’ordre les 10e, 11e, 12e, 16e et 19e rangs de ce palmarès peu flatteur, et ce, même si la majorité d’entre eux ont manqué plusieurs rencontres cette saison.

Les Wings sont la deuxième formation avec le plus de représentants dans le groupe. Outre Leddy, il y a Filip Zadina (-23), Adam Erne (-21), Michael Rasmussen (-18) et Robby Fabbri (-17).

Par ailleurs, en dépit d’une éprouvante soirée face aux Devils, mardi, Jeff Petry est encore bien loin des «meneurs». Son bilan de -11 lui vaut la 69e place de la LNH. Le vétéran a conclu avec une fiche de -4 dans la défaite de 7 à 1 des siens contre le New Jersey.

-Le détenteur de la marque du pire différentiel dans la LNH appartient à Bill Mikkelson. En 1974-1975, il avait fini à -82 avec les Capitals de Washington.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close